Key French English
blocs->19-07-02->text [Marie-Cécile Godwin Paccard](https://mcgodwin.com) est designer
indépendante et chercheuse UX. Elle accompagne des personnes et des organisations
dans la définition de leurs fondamentaux et objectifs, en apportant un regard
systémique. Elle s’occupe de comprendre les usages en profondeur et de concevoir
des outils utilisables, éthiques et inclusifs. Elle fait partie de l’équipe
de préparation de Mobilizon.

---

**Bonjour Marie-Cécile ! Vous avez accompagné le projet Mobilizon, afin
que celui-ci corresponde, dès sa conception, aux besoins et usages des personnes
qui sont vouées à l’utiliser. Pouvez-vous nous expliquer en quoi il est
particulièrement important pour ce projet de prendre en compte les besoins
et attentes des futur⋅es utilisateur⋅ices ?**

Bonjour à toute l’équipe ! Étudier les besoins et les usages, c’est essentiel
si l’on veut concevoir un logiciel, un service ou même un objet qui soit
utilisable, et donc utilisé. Mobilizon a pour ambition de permettre aux
personnes de s’organiser et de se rassembler, et de leur donner le pouvoir
de le faire librement et respectueusement. Rien de mieux pour commencer
à parler "usages" dès le début de la réflexion autour du projet ! Toute
l’équipe qui travaille sur Mobilizon a le souhait que les communautés existantes
s’en emparent et que de nouvelles communautés s’y créent. On ne pourra pas
atteindre cet objectif si on ne fait pas l’effort d’aller à la rencontre
des personnes pour comprendre ce dont elles ont besoin, quels problèmes
elles rencontrent et comment elles ont fait pour y pallier jusqu’à présent.

Quand on conçoit des choses destinées à être utilisées par d’autres personnes,
il est très important de ne pas se contenter de nos propres suppositions,
croyances ou idées fixes et d’ouvrir notre esprit à la perception et à l’expérience
d’autres personnes. Une courte phase de recherche en usages peut donner
des résultats rapides et précieux et permettre d’identifier très en amont
des problématiques et des objectifs auxquels on n’avait pas forcément pensé
et qui vont nous aider à questionner nos présupposés de départ.

---

**Quelle a été votre démarche pour recueillir la parole de ces utilisateur⋅ices
(ou communautés) ?**

D’abord, nous avons passé un temps de réflexion ensemble à bien cadrer le
projet, ses ambitions, mais aussi ses implications politiques (car TOUT
est politique, surtout dans le design et le logiciel, qui plus est libre
!) et comment Mobilizon s’inscrivait dans la mission de Framasoft. Nous
avons fait le point sur les plateformes d’organisation existantes et ce
qu’elles engendraient comme problèmes qui empêchaient les gens de s’organiser
librement. J’ai ensuite proposé un plan de recherche à l’équipe, pour bien
définir ce vers quoi nous allions orienter la phase de recherche. Nous avons
lancé une première enquête en ligne, qui a recueilli pas loin de 300 réponses.
Dans cette enquête, nous demandions aux personnes répondantes comment elles
s’organisaient en général pour se rassembler à l’aide des plateformes numériques,
soit en tant qu’invitées, soit en tant qu’organisatrices elles-mêmes. Nous
avons recueilli des informations précieuses sur les problèmes qu’elles pouvaient
rencontrer, et pourquoi elles utilisaient ou pas tel ou tel outil numérique
pour le faire.

Dans un deuxième temps, nous avons défini des typologies de communautés
à qui nous souhaitions nous adresser. À nouveau, il fallait partir des usages :
des communautés très grandes avec différents niveaux d’organisation qui
créent des rassemblements publics, des communautés spécialisées qui organisent
des événements thématiques, des organisations qui souhaitent assurer respect
de la vie privée à elles et aux personnes qui participent à leurs événements,
etc. Je suis ensuite partie à la recherche de personnes qui correspondaient
à ces cas d’usages pour leur poser des questions sur leur manière de s’organiser.
On ne parle pas encore de logiciel, de code ou de graphisme à ce point :
on se focalise encore et toujours sur les usages, sur la réalité de l’organisation
d’événements et aux problèmes bien concrets qui se posent aux personnes
qui les mettent en place.

![](@:baseurl/img/@:lang/concieved-mobilizon.png)

---

**Comment ces éléments alimentent-ils la réflexion sur les fonctionnalités
de Mobilizon ?**

Une fois que la phase de recherche est bouclée, il est temps de tirer des
conclusions sur les données recueillies. Quelle est la réalité des usages
des personnes et comment concevoir un logiciel qui ira dans leur sens ?
On va ensuite arbitrer nos décisions avec ces données.

Certaines choses parlent tout de suite d’elles-mêmes : si je me rends compte
à travers quasiment tous les entretiens qu’une problématique revient tout
le temps, cela veut dire qu’il faut la garder en tête tout au long de la
conception et du développement et trouver la meilleure manière d’y répondre.
Certes, il y a des problèmes très humains que Mobilizon ne pourra pas résoudre,
par exemple les "no-show", les personnes qui indiquent qu’elles participeront
à l’événement mais finissent par ne pas venir. Même si l’on n’a pas de solution
logicielle pour résoudre ce souci, comprendre pourquoi il embête les organisateurs
et organisatrices permet de prendre de meilleures décisions par la suite.

Mobilizon ne pourra pas être "one-size-fits-all" (taille unique). Seront
couvertes en priorité les fonctionnalités que nous pensons indispensables
aux petites communautés qui n’ont pas les moyens techniques de se rassembler
ailleurs. On ne remplacera pas un Mattermost ou un WhatsApp, et on n’aura
jamais la même force de frappe que Facebook. Mais Mobilizon proposera les
fonctionnalités essentielles pour que les communautés les plus exposées
au capitalisme de surveillance puissent migrer hors de Facebook, mais ne
pourra pas remplacer les centaines de pads imbriqués ou les conversations
vocales de Discord à plus de 30 personnes !

En ce moment, je suis en train de concevoir le "back office" de Mobilizon,
et toute l’articulation de la "tuyauterie" qui va permettre de créer un
événement, un groupe, d’inviter des personnes dans ledit groupe pour s’organiser
en amont de l’événement, de définir les différentes identités avec lesquelles
on pourra dire que l’on participe à un événement en cloisonnant son activité,
de modérer les participations ou les questions et commentaires…

Avec le reste de l’équipe, nous nous posons également plein de questions
sur la manière dont Mobilizon va accompagner les personnes dans la compréhension
des principes de la fédération et des instances. Le but est de nous assurer
que dans tous les cas, la personne qui souhaite utiliser une instance Mobilizon
pour créer un événement sur le web accède simplement aux tenants et aboutissants
de tel ou tel choix, pour prendre la décision qui lui convient le mieux.
Cela va se traduire dans plein d’aspects de la conception du logiciel :
comment va se dérouler l’inscription ("on boarding"), quels éléments vont
permettre de comprendre le principe des instances dans le texte et dans
l’interface, etc.
[Marie-Cécile Godwin Paccard](https://mcgodwin.com) is an independent
designer and UX researcher. She supports individuals and organizations in
defining their fundamental values and objectives by providing a systemic
perspective. Her aim is to gather a deep understanding of people’s usages
and to develop usable, ethical and inclusive tools.

---

**Hello Marie-Cécile! You have helped the Mobilizon project team understanding
the needs and uses of the people who will use it. Can you explain why it is
particularly important for this project to consider the needs and expectations
of future users?**

Hello to the whole team! Studying needs and uses is essential if you want
to design a software, a service or even an object to make it usable. Mobilizon’s
purpose is to empower people to organize and gather together, and enable
them to do it freely and with tools that respect their privacy. Therefore,
it is instrumental to start talking about "uses" and "usage" at the very
beginning of the thought process! The whole team wishes that existing communities
take ownership of Mobilizon and that new communities are created. If we
want this to succeed, we have to make the effort of reaching out to people
in order to understand their needs, which problems they face every day and
how they managed to overcome them so far, if they did.

When designing things which are meant to be used by people, you have to
fight the urge to rely on your own assumptions, beliefs or fixed ideas.
You have a duty to open your mind to the perception and experience of others.
A quick "usage research" phase can give fast and valuable results and allow
you to put a finger very early on problems and objectives you had not overseen
yet. It helps questioning your first assumptions and take better decisions
at a crucial stage of the project’s definition.

---

**What was your approach to collect voices of these users and communities?**

First, the team and I spent some precious time reflecting on the project’s
purpose and ambitions, but also its political implications (because everything
is political, especially in design and free softwares) as well as how Mobilizon
would fit into Framasoft’s strategy. We reviewed the existing event organizing
platforms and how they prevent people from organizing easily and freely.
From there, I suggested a usage research plan to the team, to clearly define
what we were going to focus on in the research phase. We launched a first
online survey, which received nearly 300 responses. In this survey, we asked
people about how they generally organize and gather using digital platforms,
either as guests or as organizers. We collected valuable information on
the problems they usually face, and which tools they would use or not, and
why.

In a second step, we defined which kind of communities we wanted to interview.
Once more, it was essential to start from "usage" and not socio-economic
groups. Among others, we decided to seek out to some large, multi-layered
communities who run public gatherings such as climate marches, specific
communities who run events that are more niche or themed, and organizations
for who privacy is very important, both for themselves and their event participants.
I then started looking for people matching these usecases and asked them
questions about how they organized themselves before, during and after an
event. At this point, we are not talking about software, code or graphics
yet: we are still focusing on the uses, the reality of organizing events
and the real problems faced by the people who set them up.

![](@:baseurl/img/@:lang/concieved-mobilizon.png)

---

**How does this data contribute to the thought process to design Mobilizon’s
functionalities?**

Once the research phase is completed, we can draw conclusions from the collected
data. We have a more precise vision of the reality of people’s uses and
we can take informed decision about how to design a software that will fit
them. The data will be a framework for decisions all along the design and
coding process.

Some elements speak for themselves right away: if a specific problem pops
up through practically all the interviews, it means that I have to keep
it in mind throughout the design and development process and find the best
way to solve it. Of course, there are human problems that Mobilizon will
not be able to solve, for example the phenomenon of "no-show": people who
say they will come to an event but do not show up in the end. Even if it
is hard to tackle this behavioral issue with software, understanding why
it bothers organizers will allow us us to take better decisions later on.'

Mobilizon is not meant to be a "one size fits all" software. Priority will
be given to functionalities that seem essential to small communities for
whom Mobilizon could be a game changer, both means and cost wise. But it
will definitely not be able to replace Mattermost or WhatsApp and will never
have the same firepower as Facebook. But Mobilizon will provide essential
features so that the communities most vulnerable to surveillance capitalism
can migrate out of the big platforms. Some organisations might still need
hundreds of nested pads or Discord’s easy multi-user voice conversations!

Now that the research phase is mostly done,I am designing Mobilizon’s back
office structure as well as the whole set of tools that will make it possible
to create an event, a group or invite people in these groups to collaborate
prior to an event. I am also working on how the concept of "identities"
will be articulated. This functionality will make it possible for users
to create different "facets" of their identity so they can compartmentalize
some aspects of their social life. Last but not least, the moderation system
is on my design list too!

The team and I still have a lot of questions to answer, for instance how
Mobilizon will support people in the understanding of federation / instance
concepts. We want to make sure that people get all the data they need to
make the best informed decision for them and their community, be it if they
choose to create an account on a specific instance or if they choose to
have their own. This shall be applied on many facets of the software design,
for instance during the on-boarding phase, or how the principles of instances
and federation will translate in the interface.
blocs->19-06-28->text Wahoo ! Nous venons tout juste d’atteindre le 3ème palier de cette collecte
et c’est grâce à vous !!! On ne sait comment vous remercier pour votre soutien !
Vous nous avez donné les moyens de réaliser le Mobilizon de nos rêves !

Ainsi, la version bêta de Mobilizon qui sortira à l’automne 2019 permettra
la création de groupes, avec des outils de messageries et d’échanges entre
les membres. Mobilizon permettra aussi d’organiser, d’afficher et de gérer
les outils externes que le groupe utilise déjà (pour écrire des documents
ensemble par exemple). Enfin, chaque personne ayant un compte pourra se
créer plusieurs identités, afin de ne pas afficher la même identité sur
ses événements sportifs, ses réunions familiales et ses actions militantes.
h4a: Ce n’est pas encore fini !

Avec ces 50 000 €, nous avons donc les moyens de réaliser le meilleur logiciel
qu’il nous est possible de faire. Si nous recevons plus d’argent, nous ne
ferons pas plus, ni plus vite, mais nous pourrons aller plus loin. Ainsi,
chaque centime au-dessus de ce palier des 50 000 € sera utilisé pour continuer
à faire de Mobilizon l’alternative dont nous rêvons toutes et tous.

Entre l’automne 2019 et la v1 que nous souhaitons publier au premier semestre
2020, nous prendrons en compte vos retours et remarques afin d’apporter
de nouvelles fonctionnalités à Mobilizon. Nous avons jusqu’au lundi 10 juillet
minuit, heure de Paris (donc 22h00 GMT) pour continuer à financer Mobilizon
afin que la v1 puisse le plus correspondre à vos attentes. On compte donc
sur vous pour parler de Mobilizon autour de vous et sur vos médias sociaux
préférés !

#### Pour les alters du monde entier

La v1 de Mobilizon est financée dans sa version idéale : annonçons cette
bonne nouvelle aux personnes pour lesquelles on développe le logiciel !
Framasoft est une petite association française : on a vraiment du mal à
communiquer hors de nos frontières -_-…

C’est là que vous pouvez nous aider ! Partagez cette page auprès de vos
potes alters, activistes et auprès de toutes ces personnes qui changent
le monde à leur manière et dans leur langue.

C’est une occasion unique de leur dire : « je ne te demande pas de mettre
la main à la poche, c’est déjà fait. Je te demande juste de garder un œil
sur cette solution, de retenir le nom de "Mobilizon", parce qu’un jour ça
t’aidera peut-être à libérer ton collectif des événements Facebook. »

On compte sur vous !

![](@:baseurl/img/@:lang/care-mobilizon.png)
Amazing ! We have just reached the 3rd milestone of Mobilizon’s fundraising
and it’s thanks to you! We don’t know how to thank you for your support!
This will give us the means to make the Mobilizon of our dreams come true!

Thus, the beta version of Mobilizon, which will be released in the fall
of 2019, will enable the creation of groups, with messaging and exchange
tools between members.

Mobilizon will also organize, display and manage the external tools the
group already uses (for example: to write documents together). Finally,
each person with an account can create several identities, in order to not
display the same identity on each sports events, family meetings and activist
actions.
#### It’s not over yet!

With this €50,000, we have the means to realize the best software we can
make. If we get more money, we will neither do more, nor faster, but we
can go further. Thus, every penny above this €50,000 level will be used
to continue to make Mobilizon the alternative we all dream of.

Between the fall of 2019 and the v1 we want to publish in the first half
of 2020, we will take notes of your feedbacks and comments in order to provide
new features to Mobilizon. We have until Monday, July 10, midnight, Paris
time (i.e. 22:00 GMT) to continue to finance Mobilizon so that the v1 can
be as you expect. We are relying on you to talk about Mobilizon around you
and on your favorite social media.

#### For activists from all over the world

The Mobilizon v1 is financed in its ideal version: let’s proclaim this
great news to the people for whom we are developing it! Framasoft is a small
French non profit organization: it is really hard for us to communicate
outside our borders -_-…

That’s why you can help us! Share this page with your alters activists
friends and with all people who are changing the world in their own language.
This is a unique opportunity to tell them: "I’m not asking you to finance
this project, it’s already done. I’m just asking you to keep an eye on this
solution, to remember the name "Mobilizon", because one day it may help
you to free your community from Facebook events."

We’re relying on you!

![](@:baseurl/img/@:lang/care-mobilizon.png)
blocs->19-05-20->text Franchement, nous n’imaginions pas atteindre ce premier palier aussi vite !
En moins d’une semaine, vous nous avez déjà soutenus à hauteur de 20 000 €.

C’est une étape importante. Tout d’abord car cet argent nous permet de rembourser
les sommes déjà investies dans la conception de Mobilizon. Mais surtout,
nous savons désormais que nous aurons les moyens de mener à bien une version
de Mobilizon, aussi basique soit-elle.

La question que nous vous posons, avec cette collecte, c’est : est-ce que
nous devons porter cette alternative ? Votre réponse semble être un « oui »
enthousiaste, et cela nous fait chaud au cœur !


Pour autant, ce n’est pas le moment de baisser les bras ! Car c’est maintenant
que nous avons atteint ce palier que les choses sérieuses commencent. Mobilizon
prendra tout son sens s’il devient fédéré, ce qui demandera de nombreuses
heures de développement afin d’intégrer dans son code le protocole ActivityPub.

C’est maintenant que tout se joue, maintenant qu’on fait la différence entre
un projet « juste libre » et un projet décentralisé qui offrira plus d’autonomie
et d’indépendance aux communautés.

À vous d’en parler autour de vous, et de convaincre vos communautés de l’importance
de ce projet !

![](@:baseurl/img/@:lang/change-mobilizon.png)
Honestly, we couldn’t imagine that we would reach this first step so quickly!
In less than a week, you already supported the Mobilizon project up to €20,000.

This is an important step for us. First, because this money allows us to
cover the sums already invested in Mobilizon’s conception and design. But,
most importantly, we now know that we’ll have enough financial resources
to create a version of Mobilizon, at the very least a free and basic one.

The question we are asking you with this fundraising is "should we create
this alternative?" Your answer seems to be an enthousiastic "yes" and it
warms our hearts!

However, this is not the time to stop! It is now, as this first step has
been completed, it is now that we get to the serious part. Mobilizon will
only make real sense if it becomes a federated free software. And integrating
ActivityPub protocol represents several hours of coding.

Now the ball is in your court, for it is now that we can make the difference
between a just free/libre project and a decentralized project which will
offer more autonomy and independence to communities!

It’s up to you to spread the word and to convince your communities that
this project matters.

![](@:baseurl/img/@:lang/change-mobilizon.png)
blocs->19-05-16->text Merci ! En seulement 2 jours, nous avons déjà presque atteint le 1<sup>er</sup>
palier de cette collecte. Nous venons de dépasser les 15 000 € et espérons
atteindre pendant le week-end le 1<sup>er</sup> palier fixé à 20 000 €.
Avec une montée des dons aussi vertigineuse, vous nous donnez beaucoup d’espoir.
Pas seulement l’espoir d’atteindre le but des 20 000 €, mais celui de réussir
la collecte dans sa globalité !

C’est désormais à vous de jouer !

En tant que petite association française, nous savons communiquer avec le
public libriste francophone. Mais il est plus compliqué, pour nous, de faire
connaître Mobilizon auprès d’un public plus large, celui des actrices et
acteurs de la transition.

On compte donc sur vous pour nous aider… n’hésitez donc pas à :

- Relayer l’info sur vos médias sociaux préférés (et, si vous le pouvez, même
sur ceux qu’on aime moins…) en utilisant le *#JoinMobilizon !*
- Partager le site <@:link.joinmobilizon>
auprès de vos ami⋅es militant⋅es qui veulent aussi changer le monde !
- Transmettre l’info dans les communautés que vous fréquentez, en vous inspirant
des détails écrit [dans notre article de blog](https://framablog.org/2019/05/14/mobilizon-financons-un-outil-pour-sortir-nos-evenements-de-facebook/) !
- Envoyer l’info à tou⋅tes celleux qui rêvent aussi d'outils plus éthiques
et plus libres pour se rassembler, s’organiser et se mobiliser.

Notre seule publicité, c’est la meilleure : c’est vous !

![](@:baseurl/img/@:lang/software-to-the-people-mobilizon.png)
Thank you! 2 days after launching our fundraising campaign, we have almost
reached the 1<sup>st</sup> milestone! We just achieved €15,000 and hope
to reach the 1<sup>st</sup> milestone of €20,000 during the weekend. Such
a crazy surge of donations gives us a lot of hope: not only hope of reaching
the €20,000 milestone, but also hope of reaching our overall goal!

And now, it’s up to you!

We are a small French non-governmental organisation that knows how to reach
out to the French FLOSS community. But it is more difficult for us to communicate
about Mobilizon to a larger audience. We need you to help us reach alternative
communities (activists, freedom fighters, environmental campaigners, etc.).
So please go ahead and:

- Share the information on your favourite social networks (even those we don’t
really like!) using *#JoinMobilizon*!
- Share the <@:link.joinmobilizon> website with your activist friends who also
want to change the world!
- Forward this information to the communities you are a part of.
You can find inspiration and more info in [our blog post](https://framablog.org/2019/05/14/mobilizon-lets-finance-a-software-to-free-our-events-from-facebook/)!
- Send the info to every person who dreams of a more ethical and free tool
to gather, organize and mobilize.

Our only form of advertisement is the best we know: you!

![](@:baseurl/img/@:lang/software-to-the-people-mobilizon.png)